"Il faut voter pour les deux, pour ne pas faire de jaloux"

Lors du prochain scrutin à Ramillies, certains pourraient avoir l’impression de voir double dans l’isoloir. Sur la liste Ecolo, Il y aura deux personnes avec le même nom et le même prénom : deux Benoît Gallez. Aucun lien de parenté. L’un est 5e sur la liste, l’autre 11e. Les deux candidats ont réalisé une affiche électorale commune.

Publié le mardi 18 septembre 2012

L’un a 54 ans, l’autre 32. Dans le village ou les commerces des environs, ils sont parfois victimes de confusion. C’est d’ailleurs comme cela qu’ils se sont rencontrés, il y a quelques années : "Je vais à la banque pour rechercher de l’argent anglais pour un de mes fils qui faisait un voyage scolaire et la caissière m’a donné de l’argent suisse demandé par Benoît Gallez, deux jours avant. On a mis pas mal de temps avant de se rendre compte qu’il y avait deux homonymes dans la même commune".

Au-delà du nom, il partage désormais la même envie de s’impliquer dans la vie communale. Les voilà tous les deux sur la même liste. Pour se différencier, les deux candidats pensaient afficher le nom de leur village respectif sur le bulletin de vote mais ils y ont finalement renoncé. La seule possibilité pour l’électeur Ecolo sera d’observer attentivement le prénom. L’un porte le point sur le i de Benoit, l’autre l’accent circonflexe.

Reste une dernière possibilité si la confusion persiste. Là aussi des deux hommes sont d’accord : "Il faut voter pour les deux, pour ne pas faire de jaloux".

Article de Colette Jaspers avec Serge Otthiers (http://www.rtbf.be/info/dossier/com...)