29 janvier, 20h00, la salle de Huppaye est remplie. Les Huppaytois présents se saluent, se font la bise, se retrouvent, se parlent. C’est dans cette ambiance positive que la réunion commence.

A la manoeuvre, Jean-Jacques Mathy, bourgmestre, et Mariève Bertrand, échevine en charge du dossier de l’église. Daniel Burnotte et Michaël Dombret sont retenus en réunion pour la commune et Mireille Benoit est souffrante.
Mariève a donc animé la réunion pour l’église : « elle connaît son dossier », dixit JJM ; et aussi pour la place, en remplaçant les autres échevins. L’employée responsable de la commune était également présente pour les questions de procédures et d’historique.

Je vous livre mes notes ci-dessous.

En résumé:
– Les travaux de l’église commencent bientôt et même le coq sera replacé.
– Pour la place de Huppaye, les travaux sont temporairement à l’arrêt. Il doivent être fini pour octobre. Si vous voulez proposer un autre projet, contactez Mariève Bertrand au plus vite.

 

Le dossier de l’église de Hyppaye

– 1986 : premier contact avec l’architecte, c’était il y a 30 ans…

– Les premiers subsides et les premiers travaux commenceront cette année. La date exacte est à confirmer avec l’architecte et l’entrepreneur (Colen à Jodoigne), probablement aux alentours de mars-avril. Il y aura donc un chevauchage avec les travaux de l’école (même rue) commençant en septembre ou après, et les travaux sur la place, à prendre en compte.

– Les travaux concernent le toit, le bulbe, le clocheton, la croix et le coq. A l’extérieur les façades seront reliftées (gommage, rejointoiement, réparation, …) A l’intérieur, plafonnage à l’ancienne, poutres métalliques entre les façades, …
Les vitraux sont hors subsides.

– La désacralisation de l’église n’est pas sur la table.

– Il est aussi question d’un nouveau parking le long de la cure, afin de pallier au manque de parking sur la place et lorsque l’église sera à nouveau utilisée. Ce projet de parking doit encore être élaboré.

Le dossier de la place Baccus

Les travaux sont pour l’instant arrêtés afin de prendre en compte les désidératas des riverains. Personne n’a l’air de savoir qui est à l’origine du besoin.

Si le projet peut être revu, c’est uniquement sous certaines conditions, l’aspect « convivialité » du projet doit rester, pas question d’ajouter des places de parking à profusion. Et les travaux devraient être finis pour octobre 2019 afin de profiter des subsides offerts par la Province.

Les subsides sont :
– 25.000 € pour les travaux
– 2.500 € pour le buste (déjà réalisé)
– 15.000 € pour l’éclairage (déjà placé dans le sol)

A l’époque, la CCATM a été consultée mais son avis n’a pas été retenu.

Le project actuel

Le project actuel ne permet pas l’utilisation de la place pour un événement comme une kermesse, et il n’y qu’une seule place de parking. Les riverains directs se sont d’ailleurs écriés « c’est ma place ! » montrant le problème directement.

A noter que la province n’a semble-t-il pas reçu de plan, mais uniquement un projet.

Des modifications peuvent être faites, comme le retrait de l’arbre au milieu ou un autre aménagement., sans devenir un parking.

 

Une alternative a été proposée (Emmanuel) :

– respect de la structure de l’espace,
– réutilisation des pavés de Huppaye (fait main!) qui commencent à être déchaussé sur le nouveau parking actuel,
– abaissement du mur et installation d’une palissade d’arbres par dessus,
– ouverture dans le mur (escalier) pour accéder à l’espace derrière et la salle, jeux possible,
– entourer l’aubette de bus de végétation (idée de ruralité)
– les bancs peuvent être couverts
….

 

Une mise en perspective a été proposée (Edwin):

– la place ne fait que 20m x 20m. C’est petit. Il faut l’ouvrir.
– ne pas se bloquer dans un aménagement qui serait contraignant dans le futur.
– la place a un potentiel pour l’avenir, les besoins changent, l’église sera peut-être aussi utilisée à d’autres fins, plus par l’école, la sortie de l’église sur la rue pourrait être revue, le revêtement de la rue jouxtant la place pourrait changer de couleur pour sécuriser l’endroit,

D’autres aspects ont été évoqués :

– amphithéâtre à la place du mur (2 grosses marches sur tout le long)
– enlever le mur pour agrandir l’espace
– utilisation de la place par les scouts, par exemple
– gestion des salles (bruit, nuisances) : JJM évoque l’intention de travailler sur le retour des bénévoles pour gérer les salles.
– parking perdu devant, et contraintes pour déposer les enfants de l’école et le matériel des institutrices.
– une demande est faite pour enlever dans la rue les panneaux gênants des travaux arrêtés (fait le lendemain)
– le problème des trottoirs
– l’affluence quand la buvette du foot sera opérationnelle

 

Pour conclure

JJM et Mariève demande à la population de réagir et de dire ce que les Huppaytois veulent. Il ne reste que quelques semaines pour remonter un projet. Le plus simple est de contacter Mariève Bertrand par email (voir site de la Commune).

Les participants applaudissent la réunion.

Share This